Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque lacinia, tortor et auctor dictum, sem lorem molestie nibh, elementum elementum augue felis sit amet ex. Curabitur consequat lacus dolor; at congue nunc sagittis in. Donec semper mi enim, nec commodo nunc rutrum at. Praesent molestie turpis elit, non porttitor elit laoreet quis. Sed faucibus nisi eget laoreet vestibulum. Vivamus in quam quis lacus scelerisque tempus ut non massa. Sed faucibus massa id orci fringilla, quis accumsan justo luctus. Etiam dapibus libero nisi, at commodo est congue ut. Ut pellentesque, justo et tincidunt elementum, diam nibh finibus massa, a efficitur velit diam sed nisi. Nulla at risus gravida, condimentum sem in, cursus elit. Etiam eget mattis justo. Curabitur rhoncus, ipsum malesuada pulvinar sagittis; quam lacus ullamcorper elit, et scelerisque odio arcu a nisi. Etiam hendrerit pellentesque sapien, eu porttitor odio faucibus et.

  • Dès la fondation de l’Oulipo le 24 novembre 1960, ses membres prirent soin de garder les traces de la vie du groupe. Depuis les premières réunions, structurées et génératrices de documents spécifiques et classables (lettres de convocation, réponses, ordres du jour, comptes rendus), « les archives » sont une réalité, où chacun prend soin de verser d’autres documents comme pièces justificatives des discussions. Reflet du fonctionnement du groupe et de son histoire, les archives de l’Oulipo rappellent aussi le caractère de ceux qui en eurent la charge. Se partagèrent d’abord le secrétariat Jacques Bens (rédaction des comptes rendus de réunion jusqu’en 1963) et François Le Lionnais (envois des convocations et autres courriers), qui assurait en outre l’archivage mais classait peu. En 1971, Paul Fournel et Marcel Bénabou devinrent conjointement « secrétaire provisoirement définitif » et « secrétaire définitivement provisoire » ; ils organisèrent une récolte rigoureuse et un classement systématique, dont le noyau était constitué par les dossiers de réunion, classés chronologiquement. Quand en 2005-2006 les archives furent mises en ordre avant leur dépôt à la Bibliothèque de l’Arsenal, ce système fut étendu à tout le fonds, qui comprend en outre des ensembles de correspondance, des dossiers sur les créations collectives, les manifestations, la publication des Bibliothèques oulipiennes, enfin des envois de non-oulipiens.
  • Dossiers mensuels de réunion (1960-2010)