Compte-rendu de la réunion du 8 janvier 1988

Feuillets 1 à 3

Menu

Texte et image

Image manquante
  

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Séance du 8 Janvier 1988

1. Assiduité

Jacques Jouet (président), Paul Braffort (secrétaire), Noël Arnaud, Marcel Bénabou, François Caradec, Paul Fournel, Harry Mathews (hôte), Michèle Métail et Jacques Roubaud sont présents.

Jacques Bens, Claude Berge, Jacques Duchâteau et Pierre Rosenstiehl sont excusés.

Nous recevons une invitée d’honneur, Lennie Goodman. Cette amie de longue date est présentée par notre hôte. Dans sa réponse, elle exprime tout l’amour qu'elle nous porte et qui, grâce à elle, se propage comme une épidémie au delà de l’océan.

2. Créations

JR propose une généralisation de la contrainte "beau présent/belle absente”. On part, ici aussi d’un (ou de plusieurs) mot(s) : prénom ou nom de personne, etc... A chaque lettre du mot à encoder, on associe un fragment de texte (un vers, une phrase, un paragraphe.) où la fréquence de la lettre est supérieure, de façon significative à sa fréquence "naturelle" en français, c'est ainsi que, pour la lettre "S", on songe à "Pour qui sont ces serpents, etc...”. On porrait imaginer alors que la fréquence des occurences de chaque lettre du mot ou texte à encoder soit calculée non pas phrase par phrase, mais globalement. JR observe alors que sa méthode peut présenter des difficultés lorsqu’une même lettre apparait plusieurs fois dans le texte à encoder. Il propose, dans ce cas, d’introduire un coefficient de pondération qui pourra être le nombre de Fibonacci correspondant à l'ordre de la lettre en question dans le texte source.

Une large discussion s'ouvre alors, au cours de laquelle PF propose une contrainte réciproque, en un sens, de la précédente : écrire un texte qui respecte absolument la fréquence naturelle du français. Certains oulipiens insistent pour qu’on leur fournisse des exemples. On leur fait observer que le Président-Fondateur n’en aurait eu cure!

JR propose une variation de la contrainte "canada dry" : ce serait une contrainte qui aurait l'air d'être "canada dry" qui, en fait respecterait rigoureusement la contrainte qu'elle feint de feindre (la bouteille de canada dry contient du whisky).

Image manquante
  

MB présente un double hommage (à JJ pour son "éclipse" et à PB pour sa Sully-Prud'hommerie) : il montre comment le premier lauréat du Prix Nobel de Littérature a été conduit, partant d’un texte plus qu'équivoque, à écrire cet immortel chef d’oeuvre :"Le vase brisé".

PB distribue des copies de "Mes hyperbibliothèques" en vue d'ultérieures suggestions.

JJ conclut en beauté cette première partie de la séance en nous présentant un couple poétique "quinine/sonnet" qui lui vaut d’unanimes et chaleureuses félicitations.

3. Erudition

HM évoque l’œuvre théâtrale de Harvey Peer : dans une de ses pièces, les personnages, au cours de l’action sortent, passent dans une pièce voisine et reviennent. La scène suivante nous montre ce qui se passe pendant ce temps-là dans cette seconde pièce.

HM a découvert un texte de Hugo von Hoffmanstahl qui offre une merveilleuse présentation de l'esprit oulipien, et, en particulier de l'usage des contraintes.

MB évoque la recherche (engagée par Etiemble, semble-t-il), de couples "antonyme/homophone". On cherche des exemples, mais seul le mot "défendre" nous vient à l'esprit, ce qui n’est pas très convaincant.

FC fait allusion au romancier fin de siècle bien connu Paul Adam qui aurait construit son intrigue à l'aide de tirages de cartes à jouer préalablement associés aux divers personnages.

MB présente le plagiat par anticipation absolu : celui de la notion même de plagiat par anticipation! Il s’agit de Piron : "Leurs écrits sont des vols qu’ils nous ont fait d’avance."

4. Action

A propos des formes nouvelles qui sont envisagées pour la "Bibliothèque oulipienne", PF indique l’installation, dans les locaux des Editions Ramsay, de trois équipements Mac Intosh dont un sera à la disposition des oulipiens. On évoque la possibilité de consacrer des fonds oulipiens à l’achat de matériel (telle une imprimante laser). Compte tenu des possibilités offertes par Ramsay, l’INALCO et l’ADAC (atelier ALAMO), ainsi que du faible coût de l’utilisation, en boutique, d’une imprimante laser, aucun achat n'est envisagé dans l'immédiat.

Une lecture Oulipienne aura lieu à la médiathèque de Ramonville, le 28 Avril 88 à 18h. (H + M) M sont désignés. NA leur tiendra la main et veillera à ce qu'aucun débordement ne s'ensuive.

Marie Jouannic, notre avignonnaise égérie est accueillie avec émotion. Elle nous cause du festival, et, en particulier d’une lecture ininterrompue pendant trois semaines (du 9 au 29 Juillet)

Image manquante
  

pendant lesquelles nous devons assurer les relais. Il est convenu que ceux d'entre nous possédant la double appartenance liront pendant que se tiendra le stageALAMO (du 11 au 16). MB gardera un étroit contact avec Marie afin qu’elle puisse définir un programme provisoire avant le 29 Janvier, puis définitif avant le 4 Mars.

5. Menu propos

Ils ne seront pas rapportés ici, pour d'évidentes raisons de sécurité.

6. Prochaine réunion

Elle aura lieu le vendredi 19 Février, 18 heures 30, à Lancry et pour Jouet.

Mosaïque
Texte

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Séance du 8 Janvier 1988

1. Assiduité

Jacques Jouet (président), Paul Braffort (secrétaire), Noël Arnaud, Marcel Bénabou, François Caradec, Paul Fournel, Harry Mathews (hôte), Michèle Métail et Jacques Roubaud sont présents.

Jacques Bens, Claude Berge, Jacques Duchâteau et Pierre Rosenstiehl sont excusés.

Nous recevons une invitée d’honneur, Lennie Goodman. Cette amie de longue date est présentée par notre hôte. Dans sa réponse, elle exprime tout l’amour qu'elle nous porte et qui, grâce à elle, se propage comme une épidémie au delà de l’océan.

2. Créations

JR propose une généralisation de la contrainte "beau présent/belle absente”. On part, ici aussi d’un (ou de plusieurs) mot(s) : prénom ou nom de personne, etc... A chaque lettre du mot à encoder, on associe un fragment de texte (un vers, une phrase, un paragraphe.) où la fréquence de la lettre est supérieure, de façon significative à sa fréquence "naturelle" en français, c'est ainsi que, pour la lettre "S", on songe à "Pour qui sont ces serpents, etc...”. On porrait imaginer alors que la fréquence des occurences de chaque lettre du mot ou texte à encoder soit calculée non pas phrase par phrase, mais globalement. JR observe alors que sa méthode peut présenter des difficultés lorsqu’une même lettre apparait plusieurs fois dans le texte à encoder. Il propose, dans ce cas, d’introduire un coefficient de pondération qui pourra être le nombre de Fibonacci correspondant à l'ordre de la lettre en question dans le texte source.

Une large discussion s'ouvre alors, au cours de laquelle PF propose une contrainte réciproque, en un sens, de la précédente : écrire un texte qui respecte absolument la fréquence naturelle du français. Certains oulipiens insistent pour qu’on leur fournisse des exemples. On leur fait observer que le Président-Fondateur n’en aurait eu cure!

JR propose une variation de la contrainte "canada dry" : ce serait une contrainte qui aurait l'air d'être "canada dry" qui, en fait respecterait rigoureusement la contrainte qu'elle feint de feindre (la bouteille de canada dry contient du whisky).

MB présente un double hommage (à JJ pour son "éclipse" et à PB pour sa Sully-Prud'hommerie) : il montre comment le premier lauréat du Prix Nobel de Littérature a été conduit, partant d’un texte plus qu'équivoque, à écrire cet immortel chef d’oeuvre :"Le vase brisé".

PB distribue des copies de "Mes hyperbibliothèques" en vue d'ultérieures suggestions.

JJ conclut en beauté cette première partie de la séance en nous présentant un couple poétique "quinine/sonnet" qui lui vaut d’unanimes et chaleureuses félicitations.

3. Erudition

HM évoque l’œuvre théâtrale de Harvey Peer : dans une de ses pièces, les personnages, au cours de l’action sortent, passent dans une pièce voisine et reviennent. La scène suivante nous montre ce qui se passe pendant ce temps-là dans cette seconde pièce.

HM a découvert un texte de Hugo von Hoffmanstahl qui offre une merveilleuse présentation de l'esprit oulipien, et, en particulier de l'usage des contraintes.

MB évoque la recherche (engagée par Etiemble, semble-t-il), de couples "antonyme/homophone". On cherche des exemples, mais seul le mot "défendre" nous vient à l'esprit, ce qui n’est pas très convaincant.

FC fait allusion au romancier fin de siècle bien connu Paul Adam qui aurait construit son intrigue à l'aide de tirages de cartes à jouer préalablement associés aux divers personnages.

MB présente le plagiat par anticipation absolu : celui de la notion même de plagiat par anticipation! Il s’agit de Piron : "Leurs écrits sont des vols qu’ils nous ont fait d’avance."

4. Action

A propos des formes nouvelles qui sont envisagées pour la "Bibliothèque oulipienne", PF indique l’installation, dans les locaux des Editions Ramsay, de trois équipements Mac Intosh dont un sera à la disposition des oulipiens. On évoque la possibilité de consacrer des fonds oulipiens à l’achat de matériel (telle une imprimante laser). Compte tenu des possibilités offertes par Ramsay, l’INALCO et l’ADAC (atelier ALAMO), ainsi que du faible coût de l’utilisation, en boutique, d’une imprimante laser, aucun achat n'est envisagé dans l'immédiat.

Une lecture Oulipienne aura lieu à la médiathèque de Ramonville, le 28 Avril 88 à 18h. (H + M) M sont désignés. NA leur tiendra la main et veillera à ce qu'aucun débordement ne s'ensuive.

Marie Jouannic, notre avignonnaise égérie est accueillie avec émotion. Elle nous cause du festival, et, en particulier d’une lecture ininterrompue pendant trois semaines (du 9 au 29 Juillet) pendant lesquelles nous devons assurer les relais. Il est convenu que ceux d'entre nous possédant la double appartenance liront pendant que se tiendra le stageALAMO (du 11 au 16). MB gardera un étroit contact avec Marie afin qu’elle puisse définir un programme provisoire avant le 29 Janvier, puis définitif avant le 4 Mars.

5. Menu propos

Ils ne seront pas rapportés ici, pour d'évidentes raisons de sécurité.

6. Prochaine réunion

Elle aura lieu le vendredi 19 Février, 18 heures 30, à Lancry et pour Jouet.

XML