Compte-rendu de la réunion du 13 octobre 1984

Feuillets 3 à 5

Menu

Texte et image

Image manquante
  

OuLiPo – IVè congrès

13 et 14 octobre 1984, au Moulin d’Andé

Présents : Marcel Bénabou, Jacques Bens, Paul Braffort qui préside, Paul Fournel, Jacques Jouet qui prend des notes, Harry Mathews, Jacques Roubaud.

Excuses de Noël Arnaud, Claude Berge, François Caradec, Luc Etienne, Michèle Métail, Jean Queval, Italo Calvino.

11h, le 13 octobre, le brouillard se lève doucement pendant que se fait l’ordre du jour.

Engagements

Administration

  • Archives. Marcel Bénabou rappelle qu’il avait été prévu de rassembler les archives oulipo éparses. Que chacun fouille ses trésors et les photocopie. Il y aura, ensuite, un rendez-vous de classement, chez Marcel. Et que, dans la suite, les versements s’effectuent au fur et à mesure.
  • Invités d’honneur. Les choisir moins pour les honorer que pour attendre d’eux des communications intéressantes. La liste établie l’an dernier n’a pas été entamée : Klinkenberg, Rotta, Dossena, Cortázar, Pouilloux, Devos, Magné,

        Image manquante
          

            Cerquiglini. D’autres noms sont lancés : Nadaud, Fasola & Lyant, Benozilio, Rio, Zumthor

            Bens a vu Carelman. Les oupeinpiens sont prêts.

            Oulipo et Université

            Paul Fournel estime que, dans une situation ambiante aussi peu propice aux activités culturelles un tant soit peu subtiles ou de recherche, il serait suicidaire de bouder les universitaires lorsqu’ils s’intéressent à nos travaux. On en convient, non sans quelques résistances. Jacques Bens : « Je veux choisir mes interlocuteurs ! »

            Créations

            Paul Braffort mentionne un livre de Léon Bopp qui pourrait être utilisé. Harry Mathews suggère le palindrome sémantique (situations répétées en sens inverse).

            Erudition

            Conclave

            Y a-t-il nécessité de conclave ?

            L’an dernier, Pierre Rosenstiehl avait été élu en attente (pas plus de deux élus d’un coup pour ne pas déstabiliser l’Ouvroir) et Klinkenberg sous réserve d’être mieux connu (devait d’abord être invité d’honneur).

            On va dîner, canoter, apéroter, palabrer…On est déjà le soir, j’ai oublié la pause de 13h.

            On confirme, a l’unanimité, l’élection de Pierre Rosenstiehl après avoir tenté, vainement, d’appeler le Président Arnaud au téléphone.

            Image manquante
              

                      Marcel Bénabou lit sa communication du colloque Perec: Perec et la judéité. Débat.

                      Le 14 octobre. Brouillard qui se lèvera sur une belle journée, encore.

                      Vie de l’Alamo

                      Paul Braffort fait un point sur S.E.L.T.S. (Synthèse élégante de littérature du troisième secteur), sur L.A.P.A.L. (Langage algorithmique pour la traduction assistée de littérature) et sur P.A.L.P. (Protocole d’analyse littéraire polymorphique). Pour PALP, l’Alamo aura bientôt besoin des oulipiens (eh oui !).

                      La vie quotidienne au Nebraska

                      Harry Mathews brosse un tableau apocalyptique et sibérien de l’hiver dans le Nebraska. Il en profite pour demander aux présents leur avis sur l’introduction que Warren Motte a écrite à ses traductions de textes oulipiens. Quelque réserves de Jacques Roubaud sur la théorie du hasard, de Harry lui-même sur quelques points de traduction. Autrement, satisfecit.

                      3è volume (après Oulipo et Atlas)

                      MB : La formule des deux premiers volumes est « éculée ». Le 3è vol. doit trancher.

                      HM : Il faut un chapitre consacré aux « croisements des contraintes ».

                      PF : Il faut intégrer les modèles oulipiens. On nous attend à la vérification artistique des contraintes.

                      MB : Il faut que le volume soit consacré à de nouvelles contraintes.

                      JJ : Le volume de Modèles doit être distinct du volume de travaux et théorie.

                      JB : Modèles d’accord, mais il y a de gros modèles ! (La vie mode d’emploi, par exemple).

                      On s’oriente de façon décisive vers deux volumes différents. Trois volumes, en considérant les plagiaires par anticipation !

                      On refait, grâce à Marcel Bénabou, un inventaire des nouvelles contraintes et réflexions pondues depuis l’Atlas.

                      Jacques Bens et Paul Fournel annoncent chacun « 2 ou 3 contraintes nouvelles » pour bientôt.

                      Suggestions de textes théoriques possibles : 4è manifeste (NA) ; réponse à Genette (NA) ; Tollé, La règle et la contrainte (MB) ; Morphismes verticaux des contraintes (PB) ; OuLiPo et contraintes sémantiques (MB fera un texte introductif à cette question confusément débattue) ; Pour en finir avec le hasard (JR).

                      Après un long débat fiévreux, on en vient à concevoir comme suit le volume trois : La littérature, son histoire, ses genres, ses contraintes revus par l’OuLiPo, passés au crible, revivifiés. Autrement dit, ne pas partir de ce que l’on a trouvé, mais partir de l’ensemble des genres et formes existants en montrant comment nous les digérons, les comprenons, les transformons.

                      Sont mentionnées : l’alexandrin, la rime, le sonnet, les petites formes de prose, la nouvelle, le théâtre, l’anthologie, la liste.

                      Propositions de titres : « Guide pour la littérature universelle » ; « Guide de Littérature » ; « Nouveau guide de littérature »…*

                      Décision d’un « séminaire créatif oulipo » Moulin d’Andé les 16-17-18-19-20 mai 1985, afin d’avancer sinon d’achever…

                      Changement de date, la réunion de novembre 84 aura lieu le 22 chez PB, à 11h30.

                      Il est 13h. On fatigue, on s’arrête.

                      *Marcel Bénabou et Jacques Jouet sont nommés « rédacteurs » du Guide.

                      Mosaïque
                      Texte

                      OuLiPo – IVè congrès

                      13 et 14 octobre 1984, au Moulin d’Andé

                      Présents : Marcel Bénabou, Jacques Bens, Paul Braffort qui préside, Paul Fournel, Jacques Jouet qui prend des notes, Harry Mathews, Jacques Roubaud.

                      Excuses de Noël Arnaud, Claude Berge, François Caradec, Luc Etienne, Michèle Métail, Jean Queval, Italo Calvino.

                      11h, le 13 octobre, le brouillard se lève doucement pendant que se fait l’ordre du jour.

                      Engagements

                      Administration

                      • Archives. Marcel Bénabou rappelle qu’il avait été prévu de rassembler les archives oulipo éparses. Que chacun fouille ses trésors et les photocopie. Il y aura, ensuite, un rendez-vous de classement, chez Marcel. Et que, dans la suite, les versements s’effectuent au fur et à mesure.
                      • Invités d’honneur. Les choisir moins pour les honorer que pour attendre d’eux des communications intéressantes. La liste établie l’an dernier n’a pas été entamée : Klinkenberg, Rotta, Dossena, Cortázar, Pouilloux, Devos, Magné,

                      Cerquiglini. D’autres noms sont lancés : Nadaud, Fasola & Lyant, Benozilio, Rio, Zumthor

                      Bens a vu Carelman. Les oupeinpiens sont prêts.

                      Oulipo et Université

                      Paul Fournel estime que, dans une situation ambiante aussi peu propice aux activités culturelles un tant soit peu subtiles ou de recherche, il serait suicidaire de bouder les universitaires lorsqu’ils s’intéressent à nos travaux. On en convient, non sans quelques résistances. Jacques Bens : « Je veux choisir mes interlocuteurs ! »

                      Créations

                      Paul Braffort mentionne un livre de Léon Bopp qui pourrait être utilisé. Harry Mathews suggère le palindrome sémantique (situations répétées en sens inverse).

                      Erudition

                      Conclave

                      Y a-t-il nécessité de conclave ?

                      L’an dernier, Pierre Rosenstiehl avait été élu en attente (pas plus de deux élus d’un coup pour ne pas déstabiliser l’Ouvroir) et Klinkenberg sous réserve d’être mieux connu (devait d’abord être invité d’honneur).

                      On va dîner, canoter, apéroter, palabrer…On est déjà le soir, j’ai oublié la pause de 13h.

                      On confirme, a l’unanimité, l’élection de Pierre Rosenstiehl après avoir tenté, vainement, d’appeler le Président Arnaud au téléphone.

                      Marcel Bénabou lit sa communication du colloque Perec: Perec et la judéité. Débat.

                      Le 14 octobre. Brouillard qui se lèvera sur une belle journée, encore.

                      Vie de l’Alamo

                      Paul Braffort fait un point sur S.E.L.T.S. (Synthèse élégante de littérature du troisième secteur), sur L.A.P.A.L. (Langage algorithmique pour la traduction assistée de littérature) et sur P.A.L.P. (Protocole d’analyse littéraire polymorphique). Pour PALP, l’Alamo aura bientôt besoin des oulipiens (eh oui !).

                      La vie quotidienne au Nebraska

                      Harry Mathews brosse un tableau apocalyptique et sibérien de l’hiver dans le Nebraska. Il en profite pour demander aux présents leur avis sur l’introduction que Warren Motte a écrite à ses traductions de textes oulipiens. Quelque réserves de Jacques Roubaud sur la théorie du hasard, de Harry lui-même sur quelques points de traduction. Autrement, satisfecit.

                      3è volume (après Oulipo et Atlas)

                      MB : La formule des deux premiers volumes est « éculée ». Le 3è vol. doit trancher.

                      HM : Il faut un chapitre consacré aux « croisements des contraintes ».

                      PF : Il faut intégrer les modèles oulipiens. On nous attend à la vérification artistique des contraintes.

                      MB : Il faut que le volume soit consacré à de nouvelles contraintes.

                      JJ : Le volume de Modèles doit être distinct du volume de travaux et théorie.

                      JB : Modèles d’accord, mais il y a de gros modèles ! (La vie mode d’emploi, par exemple).

                      On s’oriente de façon décisive vers deux volumes différents. Trois volumes, en considérant les plagiaires par anticipation !

                      On refait, grâce à Marcel Bénabou, un inventaire des nouvelles contraintes et réflexions pondues depuis l’Atlas.

                      Jacques Bens et Paul Fournel annoncent chacun « 2 ou 3 contraintes nouvelles » pour bientôt.

                      Suggestions de textes théoriques possibles : 4è manifeste (NA) ; réponse à Genette (NA) ; Tollé, La règle et la contrainte (MB) ; Morphismes verticaux des contraintes (PB) ; OuLiPo et contraintes sémantiques (MB fera un texte introductif à cette question confusément débattue) ; Pour en finir avec le hasard (JR).

                      Après un long débat fiévreux, on en vient à concevoir comme suit le volume trois : La littérature, son histoire, ses genres, ses contraintes revus par l’OuLiPo, passés au crible, revivifiés. Autrement dit, ne pas partir de ce que l’on a trouvé, mais partir de l’ensemble des genres et formes existants en montrant comment nous les digérons, les comprenons, les transformons.

                      Sont mentionnées : l’alexandrin, la rime, le sonnet, les petites formes de prose, la nouvelle, le théâtre, l’anthologie, la liste.

                      Propositions de titres : « Guide pour la littérature universelle » ; « Guide de Littérature » ; « Nouveau guide de littérature »…*

                      Décision d’un « séminaire créatif oulipo » Moulin d’Andé les 16-17-18-19-20 mai 1985, afin d’avancer sinon d’achever…

                      Changement de date, la réunion de novembre 84 aura lieu le 22 chez PB, à 11h30.

                      Il est 13h. On fatigue, on s’arrête.

                      *Marcel Bénabou et Jacques Jouet sont nommés « rédacteurs » du Guide.

                      XML