Compte-rendu de la réunion du 27 juin 1978

Feuillets 3 à 6

Menu

Texte et image

Image manquante
  

27 juin 78

Présents : FLL, LE, PF, JB, MB, J Duchateau, GP, PB

Excusés : Mathews, IC, JQ, AB

Absents : N.A, CB, MM

Président de séance : Jacques Duchateau.

Action :

MB : Grâce à la C.N.L. nous avons eu 14000 francs. Cet argent ira pour une part à la Bibliothèque oulipienne. et pour une autre au volume 2 de l’Oulipo. Les 2 dernières factures sont payées et nous avons 12473,48 francs au compte.

PF et moi avons fait la tournée de quelques libraires-amis et nous avons vendu (voir chiffres joints  )

FLL : Est-il possible d’avoir une collection complète ?

MB : Non, seulement à partir du numéro 4 (A Queneau).

FLL : Je vois demain Andrée Bergens et elle souhaiterait avoir les volumes oulipo.

MB : Qu’elle vous contacte pour 4 et 5 et PF pour 6, 7, 8. « Autrement dit » accepte de nous faire une vitrine. Il faudrait que Perec y passe.

JB : Attendons 7 pour faire une vitrine avant la fin de l’année.

Bibliothèque oulipienne

→ Donner à Kerraoul le prix de l’autre imprimeur.

Avignon.

Qui va à Avignon :

PB : C’est MarieJouamard qui va s’occuper de la console ordinateur.

3 chambres d’hôtel sont retenues.

Il faut être sur place le 10.

GP : Mathews a un grave problème, il voulait venir mais il doit travailler pour lui et ne veut pas faire autre chose.

Image manquante
  

    PB : On va disposer du matériel pédagogique de l’année dernière.

    Idéalement, il faudrait être quatre et partir lundi matin.

    GP : Roubaud est surtout à Villeneuve.

    PB : C’est le meilleur de nous trois. Le plus professionnel.

    MB : J’irais bien mais il faut que je m’arrange avec ma famille.

    Royaumont :

    JB se propose pour faire une demi-semaine.

    On règlera ce problème en juillet ou août.

    Présentation de Daniel Zerki.

    Métail

    PB : On ne l’a pas vu depuis Bruxelles.

    GP : Elle n’a participé à l’hommage à RQ que parce que je l’ai rencontrée à un concert.

    FLL : Il faut cesser de la convoquer.

    JB : Elle vit avec son musicien qui a trois enfants donc du travail.

    PB : Envoyer une dernière convocation en disant que c’est la dernière.

    Création :

    PF : Présentation de l’hôtel de Sens.

    Les contraintes débouchent sur un type particulier de récit (cf la vie de GP).

    À lire plus tard avec Roubaud (satisfaction des membres de l’Ouvroir)

    GP : «Trompe l’œil » projet de création.

    La femme d’un ami peintre (Boris) fait des photos de trompe l’œil, elle veut publier 6 photos avec 6 textes :

    Je voudrais faire avec HM des textes avec le vocabulaire de l’égal-franglais (texte en trompe l’œil).

    JB : « La promenade de François » - projet. Écrire un texte en partant d’éléments musicaux. Au départ : une phrase très simple de Schubert (8 mesures). À chaque note correspond un personnage (humains, statue, chien). Il faut aller plus loin. La partie pour la main gauche devrait pouvoir fournir les éléments du décor.

    PF : La durée des notes a-t-elle une importance ?

    JB : Non. Mais il y a plus de monde que de notes.

    GP : Il faudrait faire cela au théâtre.

    FLL : C’est bon.

    Image manquante
      

      PB : Voilà un exercice que vous pourrez donner à Royaumont.

      JB : Il y a une ouverture formidable (utiliser les altérations…).

      Il faut essayer de faire ça avec des mélodies écrites en contrepoint (fugue à quatre voix).

      GP : Quelle sera l’ampleur du texte ? Un roman ?

      JB : Ou des nouvelles.

      FLL : On pourrait envisager l’inverse : partir du texte et aller vers la musique.

      LE : « Les temps emmêlés », utiliser le fruit que quand on enregistre au magnéto. On peut brouiller la chronologie. On enregistre un dialogue sur une piste puis on « monte » et on « désorganise ».

      GP : Robbe-Grillet avait fait du montage-démontage pour un film (mêmes plans, montage et sons différents).

      PB : Il faudrait une contrainte supplémentaire pour donner à cette contrainte le label oulipo.

      GP : Drogoz voudrait faire une pièce musicale avec les -eu- d’hésitation qu’il a gardés de ses expériences à la radio.

      PB : Boule de neige → avalanche.

      Généralisation de la boule de neige à la phrase, ou paragraphe, ou chapitre.

      GP : C’est trop.

      PB : J’ai essayé et c’est épuisant.

      (Suit une digression incompréhensible sur les gaz et la princesse Margaret.)

      Érudition

      JD: Chez GallimardRodolfo Wildeck. « La synagogue des iconoclasts ».

      Foires imaginaires.

      À lire.

      Traduction

      MB présente l’article de Yves Hersant pour la présentation de la version italienne de l’oulipo.

      Il faut lui envoyer des renseignements bio bibliographiques.

      Dans son texte, il faut lui faire modifier quelques bricoles (le silence de la critique à la sortie du volume 1).

      Image manquante
        

        FLL : Vendredi on projette à Jussieu un film sur les nombres remarquables.

        Une conversation de deux heures entre Yvette Amis.

        13h15 Jussieu Tour 56 3ème étage.

        LE : Problème de logique : le trio des paradoxes.

        (copie viendra)

        Prochaine date :

        Mosaïque
        Texte

        27 juin 78

        Présents : FLL, LE, PF, JB, MB, J Duchateau, GP, PB

        Excusés : Mathews, IC, JQ, AB

        Absents : N.A, CB, MM

        Président de séance : Jacques Duchateau.

        Action :

        MB : Grâce à la C.N.L. nous avons eu 14000 francs. Cet argent ira pour une part à la Bibliothèque oulipienne. et pour une autre au volume 2 de l’Oulipo. Les 2 dernières factures sont payées et nous avons 12473,48 francs au compte.

        PF et moi avons fait la tournée de quelques libraires-amis et nous avons vendu (voir chiffres joints  )

        FLL : Est-il possible d’avoir une collection complète ?

        MB : Non, seulement à partir du numéro 4 (A Queneau).

        FLL : Je vois demain Andrée Bergens et elle souhaiterait avoir les volumes oulipo.

        MB : Qu’elle vous contacte pour 4 et 5 et PF pour 6, 7, 8. « Autrement dit » accepte de nous faire une vitrine. Il faudrait que Perec y passe.

        JB : Attendons 7 pour faire une vitrine avant la fin de l’année.

        Bibliothèque oulipienne

        → Donner à Kerraoul le prix de l’autre imprimeur.

        Avignon.

        Qui va à Avignon :

        PB : C’est MarieJouamard qui va s’occuper de la console ordinateur.

        3 chambres d’hôtel sont retenues.

        Il faut être sur place le 10.

        GP : Mathews a un grave problème, il voulait venir mais il doit travailler pour lui et ne veut pas faire autre chose.

        PB : On va disposer du matériel pédagogique de l’année dernière.

        Idéalement, il faudrait être quatre et partir lundi matin.

        GP : Roubaud est surtout à Villeneuve.

        PB : C’est le meilleur de nous trois. Le plus professionnel.

        MB : J’irais bien mais il faut que je m’arrange avec ma famille.

        Royaumont :

        JB se propose pour faire une demi-semaine.

        On règlera ce problème en juillet ou août.

        Présentation de Daniel Zerki.

        Métail

        PB : On ne l’a pas vu depuis Bruxelles.

        GP : Elle n’a participé à l’hommage à RQ que parce que je l’ai rencontrée à un concert.

        FLL : Il faut cesser de la convoquer.

        JB : Elle vit avec son musicien qui a trois enfants donc du travail.

        PB : Envoyer une dernière convocation en disant que c’est la dernière.

        Création :

        PF : Présentation de l’hôtel de Sens.

        Les contraintes débouchent sur un type particulier de récit (cf la vie de GP).

        À lire plus tard avec Roubaud (satisfaction des membres de l’Ouvroir)

        GP : «Trompe l’œil » projet de création.

        La femme d’un ami peintre (Boris) fait des photos de trompe l’œil, elle veut publier 6 photos avec 6 textes :

        Je voudrais faire avec HM des textes avec le vocabulaire de l’égal-franglais (texte en trompe l’œil).

        JB : « La promenade de François » - projet. Écrire un texte en partant d’éléments musicaux. Au départ : une phrase très simple de Schubert (8 mesures). À chaque note correspond un personnage (humains, statue, chien). Il faut aller plus loin. La partie pour la main gauche devrait pouvoir fournir les éléments du décor.

        PF : La durée des notes a-t-elle une importance ?

        JB : Non. Mais il y a plus de monde que de notes.

        GP : Il faudrait faire cela au théâtre.

        FLL : C’est bon.

        PB : Voilà un exercice que vous pourrez donner à Royaumont.

        JB : Il y a une ouverture formidable (utiliser les altérations…).

        Il faut essayer de faire ça avec des mélodies écrites en contrepoint (fugue à quatre voix).

        GP : Quelle sera l’ampleur du texte ? Un roman ?

        JB : Ou des nouvelles.

        FLL : On pourrait envisager l’inverse : partir du texte et aller vers la musique.

        LE : « Les temps emmêlés », utiliser le fruit que quand on enregistre au magnéto. On peut brouiller la chronologie. On enregistre un dialogue sur une piste puis on « monte » et on « désorganise ».

        GP : Robbe-Grillet avait fait du montage-démontage pour un film (mêmes plans, montage et sons différents).

        PB : Il faudrait une contrainte supplémentaire pour donner à cette contrainte le label oulipo.

        GP : Drogoz voudrait faire une pièce musicale avec les -eu- d’hésitation qu’il a gardés de ses expériences à la radio.

        PB : Boule de neige → avalanche.

        Généralisation de la boule de neige à la phrase, ou paragraphe, ou chapitre.

        GP : C’est trop.

        PB : J’ai essayé et c’est épuisant.

        (Suit une digression incompréhensible sur les gaz et la princesse Margaret.)

        Érudition

        JD: Chez GallimardRodolfo Wildeck. « La synagogue des iconoclasts ».

        Foires imaginaires.

        À lire.

        Traduction

        MB présente l’article de Yves Hersant pour la présentation de la version italienne de l’oulipo.

        Il faut lui envoyer des renseignements bio bibliographiques.

        Dans son texte, il faut lui faire modifier quelques bricoles (le silence de la critique à la sortie du volume 1).

        FLL : Vendredi on projette à Jussieu un film sur les nombres remarquables.

        Une conversation de deux heures entre Yvette Amis.

        13h15 Jussieu Tour 56 3ème étage.

        LE : Problème de logique : le trio des paradoxes.

        (copie viendra)

        Prochaine date :

        XML