Compte-rendu de la réunion du 11 mai 1978

Feuillets 16 à 18

Menu

Texte et image

Image manquante
  

Réunion du 11 mai 1978

Chez GP

Présents : GP, PB, IC, PF, NA, LE, MB, FLL

Excusés : JQ,

Président : Italo Calvino

Bibliothèque oulipienne → Distribution faite du Fournel, vente des numéros 7 et 6.

Phynances : paiement du petit secrétariat

Création

Paul Braffort « Mes hypertropes » (devant faire le numéro 9 de la Bibliothèque oulipienne).

Un recueil de poèmes Mes Hypertropes où 21-1 poèmes à programme.

  • 21 car nous sommes 21 dans un compte personnel (tous les membres et morts sauf Chambers et Chapman).
  • 21-1 car aucun n’est dédié à PB.

1) La poésie à programmemusique à programme → poésie homophonique. L’homophonie est une contrainte constante.

2) + pour chaque dédicataire une contrainte particulière. (LE = contrepet, GP = lettres d’ulcérations ).

– La structure mathématique respecte le«  principe de Roubaud .

« Si on utilise une structure mathématique dans une œuvre, il faut que des propriétés mathématiques de cette structure soient exploitées ».

3) Ici il s’agit de la série des nombres de Fibonacci (suite additive).

« Tout nombre entier peut se présenter comme somme des nombres de Fibonacci. »

→ « Tout poème d’indice n doit dépendre des poèmes dont il est la somme (AM Schmidt = 20 = 13 + 5 + 2) » d’où les renvois par des flèches.

4) Cette contrainte entraîne des lourdes contraintes prosodiques et typographiques.

PF : Quand penses-tu nous remettre le manuscrit définitif ?

PB : La semaine prochaine.

Lu et approuvé PB]

Image manquante
  

    Il faudra en faire un grand format de la Bibliothèque oulipienne, à cause des flèches.

    LE : Variante aux poèmes pour ruban de Möbius. Fonctionne en sens contraire (le premier poème est écrit pour ruban de Möbius).

    FLL : Il faudrait arriver au poème coupé au 1/4 ou au 1/3.

    PB explique chaque poème de son recueil à chaque membre.

    MB : lit une lettre de M HERSANT qui a traduit en italien le volume 1. La traduction est terminée et la lettre est délicieuse. Nous demandons des détails.

    IC : Cette traduction a été faite par deux hommes (Le susnommé + Campagnori). Le fait qu’elle soit terminée ne veut pas dire qu’elle est publiable. En lisant un essai j’ai vu qu’ils avaient essayé de faire des équivalences avec des exceptions…

    PF : Einandi publierait éventuellement.

    IC : Ils ont un contrat.

    Menus propos

    GP : présente un prospectus de l’académie de muséologie évocatoire.

    (C’est débile). Voir document joint.  

    Repas

    Discussion générale autour du thème : « faut-il ou non révéler ses contraintes ».

    GP : Non car cela chasse le lecteur.

    IC : Il faut former le lecteur. Il faut encourager un certain type de lecture.

    GP : Je ne veux pas qu’il propose de « la vie » qu’on puisse dire « où est la description du monde, où est l’humanisme ? »

    PF : C’est l’auteur qui doit estimer le « poids » de sa structure.

    IC : Un genre littéraire nouveau est exemplaire : « Le Graal des Faux Monnayeurs » ou « Comment j’ai écrit certains de mes livres » qui montre l’écrivain au travail.

    Image manquante
      

      FLL : RQ pensait que l’Oulipo était intéressant, mais il pensait que dans son œuvre les structures n’étaient pas essentielles.

      GP : C’était de l’Oulipo « non-dit ». Il y a un état d’esprit oulipien.

      FLL : L’Oulipo n’existe pas (!) C’est la carotte derrière laquelle court l’âne.

      Création.

      IC : Les récits à tiroirs. Formalisation avec des parenthèses qui chevauchent. (Voir document  )

      GP : Cela serait + visible avec un arbre.

      GP présente le volume de mots croisés palindromiques parus chez Pauvert. Ils sont faciles.

      Action

      PF : Avignon : PB y va du 10 au 16

      PF 14, 15, 16.

      Il me faut une réponse dans les dix jours.

      GP : du 10 au 16.

      MB : 10 au 14.

      HM ? JB ?

      Royaumont : attente d’une réponse.

      JB. GP. MB seraient intéressés.

      FLL : Organisation générale des réunions de l’Oulipo.

      Se réunir plusieurs fois.

      Se discipliner à fond.

      en fait il n’y a pas de solution, il faut des rappels à l’ordre.

      LE : J’en ferai.

      Prochaine réunion  : 29 juin 18 h.

      Mosaïque
      Texte

      Réunion du 11 mai 1978

      Chez GP

      Présents : GP, PB, IC, PF, NA, LE, MB, FLL

      Excusés : JQ,

      Président : Italo Calvino

      Bibliothèque oulipienne → Distribution faite du Fournel, vente des numéros 7 et 6.

      Phynances : paiement du petit secrétariat

      Création

      Paul Braffort « Mes hypertropes » (devant faire le numéro 9 de la Bibliothèque oulipienne).

      Un recueil de poèmes Mes Hypertropes où 21-1 poèmes à programme.

      • 21 car nous sommes 21 dans un compte personnel (tous les membres et morts sauf Chambers et Chapman).
      • 21-1 car aucun n’est dédié à PB.

      1) La poésie à programmemusique à programme → poésie homophonique. L’homophonie est une contrainte constante.

      2) + pour chaque dédicataire une contrainte particulière. (LE = contrepet, GP = lettres d’ulcérations ).

      – La structure mathématique respecte le«  principe de Roubaud .

      « Si on utilise une structure mathématique dans une œuvre, il faut que des propriétés mathématiques de cette structure soient exploitées ».

      3) Ici il s’agit de la série des nombres de Fibonacci (suite additive).

      « Tout nombre entier peut se présenter comme somme des nombres de Fibonacci. »

      → « Tout poème d’indice n doit dépendre des poèmes dont il est la somme (AM Schmidt = 20 = 13 + 5 + 2) » d’où les renvois par des flèches.

      4) Cette contrainte entraîne des lourdes contraintes prosodiques et typographiques.

      PF : Quand penses-tu nous remettre le manuscrit définitif ?

      PB : La semaine prochaine.

      Lu et approuvé PB]

      Il faudra en faire un grand format de la Bibliothèque oulipienne, à cause des flèches.

      LE : Variante aux poèmes pour ruban de Möbius. Fonctionne en sens contraire (le premier poème est écrit pour ruban de Möbius).

      FLL : Il faudrait arriver au poème coupé au 1/4 ou au 1/3.

      PB explique chaque poème de son recueil à chaque membre.

      MB : lit une lettre de M HERSANT qui a traduit en italien le volume 1. La traduction est terminée et la lettre est délicieuse. Nous demandons des détails.

      IC : Cette traduction a été faite par deux hommes (Le susnommé + Campagnori). Le fait qu’elle soit terminée ne veut pas dire qu’elle est publiable. En lisant un essai j’ai vu qu’ils avaient essayé de faire des équivalences avec des exceptions…

      PF : Einandi publierait éventuellement.

      IC : Ils ont un contrat.

      Menus propos

      GP : présente un prospectus de l’académie de muséologie évocatoire.

      (C’est débile). Voir document joint.  

      Repas

      Discussion générale autour du thème : « faut-il ou non révéler ses contraintes ».

      GP : Non car cela chasse le lecteur.

      IC : Il faut former le lecteur. Il faut encourager un certain type de lecture.

      GP : Je ne veux pas qu’il propose de « la vie » qu’on puisse dire « où est la description du monde, où est l’humanisme ? »

      PF : C’est l’auteur qui doit estimer le « poids » de sa structure.

      IC : Un genre littéraire nouveau est exemplaire : « Le Graal des Faux Monnayeurs » ou « Comment j’ai écrit certains de mes livres » qui montre l’écrivain au travail.

      FLL : RQ pensait que l’Oulipo était intéressant, mais il pensait que dans son œuvre les structures n’étaient pas essentielles.

      GP : C’était de l’Oulipo « non-dit ». Il y a un état d’esprit oulipien.

      FLL : L’Oulipo n’existe pas (!) C’est la carotte derrière laquelle court l’âne.

      Création.

      IC : Les récits à tiroirs. Formalisation avec des parenthèses qui chevauchent. (Voir document  )

      GP : Cela serait + visible avec un arbre.

      GP présente le volume de mots croisés palindromiques parus chez Pauvert. Ils sont faciles.

      Action

      PF : Avignon : PB y va du 10 au 16

      PF 14, 15, 16.

      Il me faut une réponse dans les dix jours.

      GP : du 10 au 16.

      MB : 10 au 14.

      HM ? JB ?

      Royaumont : attente d’une réponse.

      JB. GP. MB seraient intéressés.

      FLL : Organisation générale des réunions de l’Oulipo.

      Se réunir plusieurs fois.

      Se discipliner à fond.

      en fait il n’y a pas de solution, il faut des rappels à l’ordre.

      LE : J’en ferai.

      Prochaine réunion  : 29 juin 18 h.

      XML