Compte-rendu de la réunion du 10 juin 1974

Feuillets 6 à 10

Menu

Texte et image

Image manquante
  

158ème séance

OULIPO

10 – 6 – 74

Une première partie est consacrée à expédier les affaires courantes OuLiPo

M. Bénabou : - Fertig

- Klinkenberg : pas de réponse à notre réponse

R. Q : - Éditions Oulipo : proposition de Bens = publication d’œuvres de Perec et Roubaud comme supplément des Cahiers de Pataphysique.

Blavier s’occupe de trouver un éditeur belge parce que moins cher.

R.Q.Il Caffè va publier des traductions de l’Oulipo

- Sur Calvino (les Villes invisibles) : construction certainement sémantique

Mathews Sur Alphabetical Africa (Walter Abish) chaque chapitre commence par une lettre de l’alphabet

H. W BergersonPalindromes and AnagramsDover Publications

CdCBombaughOddities ans Curiosities (édition M. Gardner) Dover Publications.

H. Mathews Travaux sur le génitif

L. Etienne Création : Plagiat de 1014 poèmes = 256 quatrains à l’objet aimé

G. Perec Exercice : coller ensemble 2 hémistiches pris dans des vers différents.

L. Et. Critique d’un mot : anoulipisme dit devenir aux oulipismes

F.LL – Tentatives de LAUCOU : à examiner : de bon côté de la frontière

Cheminements dans une grille

J. R Change 19

L. Et. L’Oulipo à Montevideo (Uruguay)= Exercice d’Yves Lamy

FLL Problème de la quantité de création

      Image manquante
        

        Congrès OULIPO le 10 – 6 – 74

        1. Buts et moyens de l’Oulipo

        FLL Rappel des exigences de J. Bens. Qui voulait des structures efficaces fécondes et fiables (sonnet…)

        À cela s’opposent le courant qui proférait aux structures larges les structures acrobatiques.

        FLL d’accord avec Bens partiellement seulement : pourquoi refuser l’acrobatie – il faut garder les deux.

        P. F : je suis du coté Bens – faire des œuvres à partir de structure non-prothétiques

        Braffort : exemple raté du Vase brisé

        Roubaud : utopie de la recherche si elle ne devient pas collective

        Perec : Une structure en soi n’a pas d’intérêt.

        FLL : - une structure d’abord – exemple ensuite

        Les nouveaux exemples d’une structure déjà existante ne relèvent pas de l’Oulipo.

        • Fiabilité – Parfois nulle (non répétitivité)

        Roub : - Fiabilité est l’intérêt d’une structure

        L’originalité de l’Oulipo, c’est de systématiser ce qu’est une tentative spontanée

        La répétitivité n’est pas le seul critère pertinent, loin de là.

        RQ : Beaucoup de travaux de l’Oulipo posés « après le surréalisme »

        « un sens en vaut un autre ». Clinamen

        Bens voulait qu’on lui donne des modèles pour faire des Chefs d’œuvre.

        On ne s’occupe pas des écrivains de l’Oulipo qui font des œuvres très moyennement un peu oulipiennes.

        « Adieu Sidonie » de Bens Insuccès commercial → responsabilité de l’Oulipo

        Idem pour « Zinga 8 »

        S’inquiéter plus des œuvres publiées et qui s’avouent oulipienne.

        INTERMÈDE LUC ETIENNE : ode au goret

        RQ : (Il a retrouvé son idée) : une structure répétitive et répétée : le S+7

        C’est une catastrophe. C’est ce qu’il reste de l’Oulipo pour le public et c’est bien peu. « laxisme post surréaliste du sens »

        Image manquante
          

              « joindre le mot procédé ? »

              FLL : Visions de l’Oulipo extérieur :

              Des poétesses : suite des mots d’esprit d’avant. (bouts rimes etc…)

              Deuxième tendance : chansonniers.

              Se méfier de cette tendance (« qui nous protège contre les sots sérieux » HM)

              Rencontre de la structure avec le collectif.

              Braff : il est au « vase brisé » et ça lui échappe. Ce qu’il voulait dire.

              L.E. : Pas de souci de respectabilité pas d’anti-chansonnier.

              HM : Ce que les gens supportent le moins bien c’est de voir le langage réduit à un état de matériau → panique ou rigolade.

              RQ : pas d’accord. Le côté comique est inévitable (surprise etc…)

              Tenir compte d’un mouvement dans l’Oulipo chez les « jeunes » qui veulent faire une œuvre dont ne pas se limiter au côté chansonnier et prothétique.

              Il faut en arriver à l’Oulipo sémantique.

              Y a-t-il un « Oulipo sémantique » ?

              Tout ce qui est prothétique = procédés.

              S+7 n’est pas une structure

              Braff : motion : les réunions ne sont pas réunions de création/ propédeutique)

              Exposé de linguistique de logique → outils formels dont nous avons besoin.

              Exposé sur les œuvres oulipiennes des membres de l’Oulipo.

              FLL : À propos de respectabilité et rigolade : récuse ces 2 mots.

              Ne pas faire autre chose que des structurespo les « hene d’Oulipo »

              Braff : Parler pourtant des œuvres Oulipo de chacun.

              HM : rôle du talent de l’application dans l’impact de la structure

              GP : Écrivain : soif de structure (31 au cube)

              Oulipo « Rat qui a construit le labyrinthe dont il se propose de sortir » Lescure.

              « Le laboratoire est une grille qui danse sur un volcan » FLL

              « Le laboratoire la goutte d’eau qui met le feu aux poudres » GP

              Braff : que dans l’ouvrage la structure du livre soit définie.

              GP : Oulipo inconscient dans le vol d’Icare ?

              LE : Oulipo est grossierté. Une contrainte sémantique supplémentaire

              (Contrainte « a posterieuri » GP.) « A priappiori » FLL

              Image manquante
                

                    L.E. : multiplier les contraintes jusqu’à ce que les trois ≠ fassent

                    automatiquement le même livre. LE livre ( ???)

                    (comparaison savante de FLL avec les échecs)

                    Braff : Explication d’une langue métalinguistique sur les structures.

                    FLL : S+7 n’est pas un programme mais une instruction.

                    LE : Ce qu’un ordinateur peut faire n’intéresse pas l’Oulipo ???

                    FLL : Oulipo : élaboration d’un programme aussi.

                    Faire une œuvre avec ou sans un ordinateur peu importe.

                    Un ordinateur ferait-il des structures.

                    RQ : Imitation à la conclusion sur « Buts et moyens » de l’Oulipo.

                    FLL : accepte tous les buts avec des nuances.

                    Réponse à remettre à demain soir.

                    Récré

                    Perec nous raconte une belle histoire métallique.

                    Braff : double homophonisme.

                    DISTINCTION ENTRE OULIPO ET ACTIVITÉS PROCHES

                    Braff : Butor : invention d’une syntaxe ou d’une hypersyntaxe.

                    Syntaxe sémantique dans la modification.

                    RQ : les comparaisons supposent un métalangage et une métalinguistique de l’Oulipo. À établir → classification des travaux oulipiens.

                    Braff : notion de « rayon d’action » d’une contrainte.

                    RQ : Le mot : LA MATHÉMATIQUE

                    Union et collaboration intime d’écrivains et de mathématiciens.

                    Est-ce que cela à un sens ?

                    Quelques phénomènes combinatoires + ruban de Möbius.

                    Alors ? où sont les mathématiques ?

                    Braff : Mathématique ne veut pas dire théorème.

                    (Peu à utiliser de la linguistique contemporaine pour l’Oulipo)

                    FLL : Structure/ contrainte/ procédé/ programme.

                    Mathématiques faibles → procédés

                    Travailler avec des bases mathématiques plus relevées.

                    Image manquante
                      

                          Tacher d’avoir moins de déchet.

                          Attention aux inventions inefficaces

                          RQ : concret : quelques-uns d’entre nous doivent faire des efforts : mathématiciens doivent expliquer certaines choses, créateurs doivent le faire aussi. Proposition d’Échange.

                          HM : Emprunt aux formes musicales : Oulipo ou pas ?

                          Peinture ? (les vanités début XVII-XVIII)

                          Roub : Mathématique dans l’Oulipo : les structures mathématiques sont en général triviales dans l’Oulipo.

                          Intérêt de la démonstration dans la mathématique.

                          Braff : mettre à l’ordre du jour des exposés sur les œuvres à chaque réunion

                          l’analyse ne serait pas faite par l’auteur (ou par lui s’il est « maison »)

                          GP : AXIOMATIQUE (« laxismatique ? »)

                          Sembler définir assez bien ce que serait une démarche oulipienne.

                          Une axiomatique = premier filtre

                          (la chambre obscure de Perec)

                          Axiomatique pré-oulipienne ( ?RQ)

                          Rôle déterminant de l’axiome dans l’œuvre.

                          (RousselPoe)

                          HM : promet un rapport sur le cursus

                          FIN DU PREMIER JOUR

                          Proposer des structures pouvant servir de support à l’élaboration d’œuvres littéraires en conscience claire de ce qu’elles sont.

                          Mosaïque
                          Texte

                          158ème séance

                          OULIPO

                          10 – 6 – 74

                          Une première partie est consacrée à expédier les affaires courantes OuLiPo

                          M. Bénabou : - Fertig

                          - Klinkenberg : pas de réponse à notre réponse

                          R. Q : - Éditions Oulipo : proposition de Bens = publication d’œuvres de Perec et Roubaud comme supplément des Cahiers de Pataphysique.

                          Blavier s’occupe de trouver un éditeur belge parce que moins cher.

                          R.Q.Il Caffè va publier des traductions de l’Oulipo

                          - Sur Calvino (les Villes invisibles) : construction certainement sémantique

                          Mathews Sur Alphabetical Africa (Walter Abish) chaque chapitre commence par une lettre de l’alphabet

                          H. W BergersonPalindromes and AnagramsDover Publications

                          CdCBombaughOddities ans Curiosities (édition M. Gardner) Dover Publications.

                          H. Mathews Travaux sur le génitif

                          L. Etienne Création : Plagiat de 1014 poèmes = 256 quatrains à l’objet aimé

                          G. Perec Exercice : coller ensemble 2 hémistiches pris dans des vers différents.

                          L. Et. Critique d’un mot : anoulipisme dit devenir aux oulipismes

                          F.LL – Tentatives de LAUCOU : à examiner : de bon côté de la frontière

                          Cheminements dans une grille

                          J. R Change 19

                          L. Et. L’Oulipo à Montevideo (Uruguay)= Exercice d’Yves Lamy

                          FLL Problème de la quantité de création

                          Congrès OULIPO le 10 – 6 – 74

                          1. Buts et moyens de l’Oulipo

                          FLL Rappel des exigences de J. Bens. Qui voulait des structures efficaces fécondes et fiables (sonnet…)

                          À cela s’opposent le courant qui proférait aux structures larges les structures acrobatiques.

                          FLL d’accord avec Bens partiellement seulement : pourquoi refuser l’acrobatie – il faut garder les deux.

                          P. F : je suis du coté Bens – faire des œuvres à partir de structure non-prothétiques

                          Braffort : exemple raté du Vase brisé

                          Roubaud : utopie de la recherche si elle ne devient pas collective

                          Perec : Une structure en soi n’a pas d’intérêt.

                          FLL : - une structure d’abord – exemple ensuite

                          Les nouveaux exemples d’une structure déjà existante ne relèvent pas de l’Oulipo.

                          • Fiabilité – Parfois nulle (non répétitivité)

                          Roub : - Fiabilité est l’intérêt d’une structure

                          L’originalité de l’Oulipo, c’est de systématiser ce qu’est une tentative spontanée

                          La répétitivité n’est pas le seul critère pertinent, loin de là.

                          RQ : Beaucoup de travaux de l’Oulipo posés « après le surréalisme »

                          « un sens en vaut un autre ». Clinamen

                          Bens voulait qu’on lui donne des modèles pour faire des Chefs d’œuvre.

                          On ne s’occupe pas des écrivains de l’Oulipo qui font des œuvres très moyennement un peu oulipiennes.

                          « Adieu Sidonie » de Bens Insuccès commercial → responsabilité de l’Oulipo

                          Idem pour « Zinga 8 »

                          S’inquiéter plus des œuvres publiées et qui s’avouent oulipienne.

                          INTERMÈDE LUC ETIENNE : ode au goret

                          RQ : (Il a retrouvé son idée) : une structure répétitive et répétée : le S+7

                          C’est une catastrophe. C’est ce qu’il reste de l’Oulipo pour le public et c’est bien peu. « laxisme post surréaliste du sens »

                          « joindre le mot procédé ? »

                          FLL : Visions de l’Oulipo extérieur :

                          Des poétesses : suite des mots d’esprit d’avant. (bouts rimes etc…)

                          Deuxième tendance : chansonniers.

                          Se méfier de cette tendance (« qui nous protège contre les sots sérieux » HM)

                          Rencontre de la structure avec le collectif.

                          Braff : il est au « vase brisé » et ça lui échappe. Ce qu’il voulait dire.

                          L.E. : Pas de souci de respectabilité pas d’anti-chansonnier.

                          HM : Ce que les gens supportent le moins bien c’est de voir le langage réduit à un état de matériau → panique ou rigolade.

                          RQ : pas d’accord. Le côté comique est inévitable (surprise etc…)

                          Tenir compte d’un mouvement dans l’Oulipo chez les « jeunes » qui veulent faire une œuvre dont ne pas se limiter au côté chansonnier et prothétique.

                          Il faut en arriver à l’Oulipo sémantique.

                          Y a-t-il un « Oulipo sémantique » ?

                          Tout ce qui est prothétique = procédés.

                          S+7 n’est pas une structure

                          Braff : motion : les réunions ne sont pas réunions de création/ propédeutique)

                          Exposé de linguistique de logique → outils formels dont nous avons besoin.

                          Exposé sur les œuvres oulipiennes des membres de l’Oulipo.

                          FLL : À propos de respectabilité et rigolade : récuse ces 2 mots.

                          Ne pas faire autre chose que des structurespo les « hene d’Oulipo »

                          Braff : Parler pourtant des œuvres Oulipo de chacun.

                          HM : rôle du talent de l’application dans l’impact de la structure

                          GP : Écrivain : soif de structure (31 au cube)

                          Oulipo « Rat qui a construit le labyrinthe dont il se propose de sortir » Lescure.

                          « Le laboratoire est une grille qui danse sur un volcan » FLL

                          « Le laboratoire la goutte d’eau qui met le feu aux poudres » GP

                          Braff : que dans l’ouvrage la structure du livre soit définie.

                          GP : Oulipo inconscient dans le vol d’Icare ?

                          LE : Oulipo est grossierté. Une contrainte sémantique supplémentaire

                          (Contrainte « a posterieuri » GP.) « A priappiori » FLL

                          L.E. : multiplier les contraintes jusqu’à ce que les trois ≠ fassent

                          automatiquement le même livre. LE livre ( ???)

                          (comparaison savante de FLL avec les échecs)

                          Braff : Explication d’une langue métalinguistique sur les structures.

                          FLL : S+7 n’est pas un programme mais une instruction.

                          LE : Ce qu’un ordinateur peut faire n’intéresse pas l’Oulipo ???

                          FLL : Oulipo : élaboration d’un programme aussi.

                          Faire une œuvre avec ou sans un ordinateur peu importe.

                          Un ordinateur ferait-il des structures.

                          RQ : Imitation à la conclusion sur « Buts et moyens » de l’Oulipo.

                          FLL : accepte tous les buts avec des nuances.

                          Réponse à remettre à demain soir.

                          Récré

                          Perec nous raconte une belle histoire métallique.

                          Braff : double homophonisme.

                          DISTINCTION ENTRE OULIPO ET ACTIVITÉS PROCHES

                          Braff : Butor : invention d’une syntaxe ou d’une hypersyntaxe.

                          Syntaxe sémantique dans la modification.

                          RQ : les comparaisons supposent un métalangage et une métalinguistique de l’Oulipo. À établir → classification des travaux oulipiens.

                          Braff : notion de « rayon d’action » d’une contrainte.

                          RQ : Le mot : LA MATHÉMATIQUE

                          Union et collaboration intime d’écrivains et de mathématiciens.

                          Est-ce que cela à un sens ?

                          Quelques phénomènes combinatoires + ruban de Möbius.

                          Alors ? où sont les mathématiques ?

                          Braff : Mathématique ne veut pas dire théorème.

                          (Peu à utiliser de la linguistique contemporaine pour l’Oulipo)

                          FLL : Structure/ contrainte/ procédé/ programme.

                          Mathématiques faibles → procédés

                          Travailler avec des bases mathématiques plus relevées.

                          Tacher d’avoir moins de déchet.

                          Attention aux inventions inefficaces

                          RQ : concret : quelques-uns d’entre nous doivent faire des efforts : mathématiciens doivent expliquer certaines choses, créateurs doivent le faire aussi. Proposition d’Échange.

                          HM : Emprunt aux formes musicales : Oulipo ou pas ?

                          Peinture ? (les vanités début XVII-XVIII)

                          Roub : Mathématique dans l’Oulipo : les structures mathématiques sont en général triviales dans l’Oulipo.

                          Intérêt de la démonstration dans la mathématique.

                          Braff : mettre à l’ordre du jour des exposés sur les œuvres à chaque réunion

                          l’analyse ne serait pas faite par l’auteur (ou par lui s’il est « maison »)

                          GP : AXIOMATIQUE (« laxismatique ? »)

                          Sembler définir assez bien ce que serait une démarche oulipienne.

                          Une axiomatique = premier filtre

                          (la chambre obscure de Perec)

                          Axiomatique pré-oulipienne ( ?RQ)

                          Rôle déterminant de l’axiome dans l’œuvre.

                          (RousselPoe)

                          HM : promet un rapport sur le cursus

                          FIN DU PREMIER JOUR

                          Proposer des structures pouvant servir de support à l’élaboration d’œuvres littéraires en conscience claire de ce qu’elles sont.

                          XML