Compte-rendu de la réunion du 14 janvier 1966

Feuillet 1

Menu

Texte et image

Image manquante
  

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Circulaire n°68

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 14 JANVIER 1966

(Basque)

PRESENTS : R. Queneau, F. Le Lionnais, N. Arnaud, Latis, P. Braffort, J. Duchateau, J. Lescure.

PRESIDENT : J. LESCURE

Chacun se félicite du Congrès du mi-millénaire, particulièrement réussi. On décide de recommencer bientôt.

Latis intervient (Annexe 1  ).

Discussion sur le cas Margat. On décide d’examiner Margat (et son cas.)

Braffort, à la réflexion, estime que le travail proposé lors du Congrès est peut-être trop ambitieux. Latis trouve qu’il faut persévérer malgré tout.

Braffort suggère de se rabattre sur le genre « policier ». Il est de nouveau question de Polti et Bopp.

BRAFFORT : On a du pain sur la planche.

Queneau nous ayant envoyé ses vœux pour « Boniheha » et personne n’ayant trouvé la signification de boniheha, la solution nous est donnée par Queneau :

a = l – e = 10 – L = 100 – 0 = 1.000 – U = 10.000.

b = l – e = 2 – d = 3 – f = 4 – g = 5 – h = 6 – l = 7. M = 8 – n = 9.

D’où :

2000 = C O

1966 = B O N I H E H A

1903 = B O N I D A.

Pour le Compte-Rendu du Congrès, il est décidé que chacun remettra au Secrétaire ses travaux ou déclarations.

Prochaine réunion  : le 4 février 1966 (Basque)

Le S.P.

J.D.

Mosaïque
Texte

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Circulaire n°68

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 14 JANVIER 1966

(Basque)

PRESENTS : R. Queneau, F. Le Lionnais, N. Arnaud, Latis, P. Braffort, J. Duchateau, J. Lescure.

PRESIDENT : J. LESCURE

Chacun se félicite du Congrès du mi-millénaire, particulièrement réussi. On décide de recommencer bientôt.

Latis intervient (Annexe 1  ).

Discussion sur le cas Margat. On décide d’examiner Margat (et son cas.)

Braffort, à la réflexion, estime que le travail proposé lors du Congrès est peut-être trop ambitieux. Latis trouve qu’il faut persévérer malgré tout.

Braffort suggère de se rabattre sur le genre « policier ». Il est de nouveau question de Polti et Bopp.

BRAFFORT : On a du pain sur la planche.

Queneau nous ayant envoyé ses vœux pour « Boniheha » et personne n’ayant trouvé la signification de boniheha, la solution nous est donnée par Queneau :

a = l – e = 10 – L = 100 – 0 = 1.000 – U = 10.000.

b = l – e = 2 – d = 3 – f = 4 – g = 5 – h = 6 – l = 7. M = 8 – n = 9.

D’où :

2000 = C O

1966 = B O N I H E H A

1903 = B O N I D A.

Pour le Compte-Rendu du Congrès, il est décidé que chacun remettra au Secrétaire ses travaux ou déclarations.

Prochaine réunion  : le 4 février 1966 (Basque)

Le S.P.

J.D.

XML