Compte-rendu de la réunion du 14 janvier 1966

Image manquante
  

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Circulaire n°68

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 14 JANVIER 1966

(Basque)

PRESENTS : R. Queneau, F. Le Lionnais, N. Arnaud, Latis, P. Braffort, J. Duchateau, J. Lescure.

PRESIDENT : J. LESCURE

Chacun se félicite du Congrès du mi-millénaire, particulièrement réussi. On décide de recommencer bientôt.

Latis intervient (Annexe 1  ).

Discussion sur le cas Margat. On décide d’examiner Margat (et son cas.)

Braffort, à la réflexion, estime que le travail proposé lors du Congrès est peut-être trop ambitieux. Latis trouve qu’il faut persévérer malgré tout.

Braffort suggère de se rabattre sur le genre « policier ». Il est de nouveau question de Polti et Bopp.

BRAFFORT : On a du pain sur la planche.

Queneau nous ayant envoyé ses vœux pour « Boniheha » et personne n’ayant trouvé la signification de boniheha, la solution nous est donnée par Queneau :

a = l – e = 10 – L = 100 – 0 = 1.000 – U = 10.000.

b = l – e = 2 – d = 3 – f = 4 – g = 5 – h = 6 – l = 7. M = 8 – n = 9.

D’où :

2000 = C O

1966 = B O N I H E H A

1903 = B O N I D A.

Pour le Compte-Rendu du Congrès, il est décidé que chacun remettra au Secrétaire ses travaux ou déclarations.

Prochaine réunion : le 4 février 1966 (Basque)

Le S.P.

J.D.

OUVROIR DE LITTERATURE POTENTIELLE

Circulaire n°68

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 14 JANVIER 1966

(Basque)

PRESENTS : R. Queneau, F. Le Lionnais, N. Arnaud, Latis, P. Braffort, J. Duchateau, J. Lescure.

PRESIDENT : J. LESCURE

Chacun se félicite du Congrès du mi-millénaire, particulièrement réussi. On décide de recommencer bientôt.

Latis intervient (Annexe 1  ).

Discussion sur le cas Margat. On décide d’examiner Margat (et son cas.)

Braffort, à la réflexion, estime que le travail proposé lors du Congrès est peut-être trop ambitieux. Latis trouve qu’il faut persévérer malgré tout.

Braffort suggère de se rabattre sur le genre « policier ». Il est de nouveau question de Polti et Bopp.

BRAFFORT : On a du pain sur la planche.

Queneau nous ayant envoyé ses vœux pour « Boniheha » et personne n’ayant trouvé la signification de boniheha, la solution nous est donnée par Queneau :

a = l – e = 10 – L = 100 – 0 = 1.000 – U = 10.000.

b = l – e = 2 – d = 3 – f = 4 – g = 5 – h = 6 – l = 7. M = 8 – n = 9.

D’où :

2000 = C O

1966 = B O N I H E H A

1903 = B O N I D A.

Pour le Compte-Rendu du Congrès, il est décidé que chacun remettra au Secrétaire ses travaux ou déclarations.

Prochaine réunion : le 4 février 1966 (Basque)

Le S.P.

J.D.

DM-2 (1)

14 janvier 1966

Basque

JL

JD

Eva Lassalle

Eva Lassalle

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque lacinia, tortor et auctor dictum, sem lorem molestie nibh, elementum elementum augue felis sit amet ex. Curabitur consequat lacus dolor; at congue nunc sagittis in. Donec semper mi enim, nec commodo nunc rutrum at. Praesent molestie turpis elit, non porttitor elit laoreet quis. Sed faucibus nisi eget laoreet vestibulum. Vivamus in quam quis lacus scelerisque tempus ut non massa. Sed faucibus massa id orci fringilla, quis accumsan justo luctus. Etiam dapibus libero nisi, at commodo est congue ut. Ut pellentesque, justo et tincidunt elementum, diam nibh finibus massa, a efficitur velit diam sed nisi. Nulla at risus gravida, condimentum sem in, cursus elit. Etiam eget mattis justo. Curabitur rhoncus, ipsum malesuada pulvinar sagittis; quam lacus ullamcorper elit, et scelerisque odio arcu a nisi. Etiam hendrerit pellentesque sapien, eu porttitor odio faucibus et.