Compte-rendu de la réunion du 24 septembre 1965

Image manquante
  

Ouvroir de Littérature Potentielle

Circulaire n° 64

Compte-Rendu de la Réunion du 24 Septembre 1965

(Basque)

Présents : R. Queneau, Latis, Berge, Queval, Duchateau, Lescure, Schmidt, Bens.

Président : F. LE LIONNAIS.

On discute d’abord du timbre que Chapman a eu la gentillesse et la bonne idée de « mettre au point ». Le principe de la « Cène » est accepté après que Berge ait suggéré : « Bens devrait nous proposer un timbre qu’il signerait Rubens ».

Il sera demandé, néanmoins, à Chapman :

LATIS : Il faudrait que ce soit un peu plus abstrait.

TOUS : Oui.

LESCURE : A Bordeaux du 25 au 30 octobre, réunion Sigma. Y aura : Dufrêne, Goldman, Moles, Dumur, Lanoux, M.-P. Fouchet, Escarpitt, plus un tableau noir et des craies de couleur. J’ai été invité par Moles pour représenter l’Oulipo.

QUENEAU : L’OuLiPo doit sortir de l’ombre.

LESCURE : Alors j’y vais ?

QUENEAU : Si tu as le courage d’y aller, tu y vas.

LESCURE : J’aimerais mieux ne pas y aller seul.

LATIS : Il a peur de se faire casser la gueule.

LESCURE : Pour rigoler, il faut être au moins deux.

LE LIONNAIS : Par rapport à « Sigma » qui veut s’interroger sur les problèmes des langages et semble manifester, vis-à-vis de la littérature, un goût prononcé pour la littératron ou l’algoritatron, nous, à l’OuLiPo, nous faisons du structuratron. A propos, je vous conseille de lire le dernier numéro de Diogène.

QUENEAU : Je voudrais parler de l’aspect social de l’OuLiPo : en voyant un jardinier travailler, je me suis dit que notre « machinisme » venait au secours des intellectuels.

LE LIONNAIS : Peut-on, déjà, envisager un abaissement du prix des poèmes et une augmentation de la productivité ?

Image manquante
  

QUENEAU : Je voudrais donner un exemple de segmentation trouvé dans Paris-Jour : « Le propriétaire a pris peur.

Non seule men tilabais sélep rixdeslo

Non seulement il a baissé le prix des lo/cations mais de plus il a fait arrêter les travaux ».

QUEVAL : A Amboise (ce ne sera pas Amboise, voir plus loin) je parlerai des formes fixes dans le roman.

LE LIONNAIS : Faure met Bull à notre disposition. Il faut lui communiquer la liste des auteurs dont l’orthographe est fixée. Nos bords vont voir le jour.

LATIS : Je rappelle que l’OuLiPo s’est engagé à œuvrer pour les Subsidia. Queneau et Duchateau ont fourni un travail pour le premier numéro.

QUENEAU : Nous en reparlerons à Amboise (voir plus haut ou plus bas) ainsi que de la mort de Mouton.

Suit une longue discussion sur le mi-millénaire (à suivre). Aux dernières nouvelles, Blois, voire Chambord l’emportent sur Amboise.

De nombreux points n’ont pu être débattus : le mécano poétique (Lescure), la réforme du siècle, etc…

Prochaine réunion : Vendredi 29 octobre 1965, quelque part en France : Basque, 11, Université, 12h30.

Le S.P.

J.D.

Ouvroir de Littérature Potentielle

Circulaire n° 64

Compte-Rendu de la Réunion du 24 Septembre 1965

(Basque)

Présents : R. Queneau, Latis, Berge, Queval, Duchateau, Lescure, Schmidt, Bens.

Président : F. LE LIONNAIS.

On discute d’abord du timbre que Chapman a eu la gentillesse et la bonne idée de « mettre au point ». Le principe de la « Cène » est accepté après que Berge ait suggéré : « Bens devrait nous proposer un timbre qu’il signerait Rubens ».

Il sera demandé, néanmoins, à Chapman :

LATIS : Il faudrait que ce soit un peu plus abstrait.

TOUS : Oui.

LESCURE : A Bordeaux du 25 au 30 octobre, réunion Sigma. Y aura : Dufrêne, Goldman, Moles, Dumur, Lanoux, M.-P. Fouchet, Escarpitt, plus un tableau noir et des craies de couleur. J’ai été invité par Moles pour représenter l’Oulipo.

QUENEAU : L’OuLiPo doit sortir de l’ombre.

LESCURE : Alors j’y vais ?

QUENEAU : Si tu as le courage d’y aller, tu y vas.

LESCURE : J’aimerais mieux ne pas y aller seul.

LATIS : Il a peur de se faire casser la gueule.

LESCURE : Pour rigoler, il faut être au moins deux.

LE LIONNAIS : Par rapport à « Sigma » qui veut s’interroger sur les problèmes des langages et semble manifester, vis-à-vis de la littérature, un goût prononcé pour la littératron ou l’algoritatron, nous, à l’OuLiPo, nous faisons du structuratron. A propos, je vous conseille de lire le dernier numéro de Diogène.

QUENEAU : Je voudrais parler de l’aspect social de l’OuLiPo : en voyant un jardinier travailler, je me suis dit que notre « machinisme » venait au secours des intellectuels.

LE LIONNAIS : Peut-on, déjà, envisager un abaissement du prix des poèmes et une augmentation de la productivité ?

QUENEAU : Je voudrais donner un exemple de segmentation trouvé dans Paris-Jour : « Le propriétaire a pris peur.

Non seule men tilabais sélep rixdeslo

Non seulement il a baissé le prix des lo/cations mais de plus il a fait arrêter les travaux ».

QUEVAL : A Amboise (ce ne sera pas Amboise, voir plus loin) je parlerai des formes fixes dans le roman.

LE LIONNAIS : Faure met Bull à notre disposition. Il faut lui communiquer la liste des auteurs dont l’orthographe est fixée. Nos bords vont voir le jour.

LATIS : Je rappelle que l’OuLiPo s’est engagé à œuvrer pour les Subsidia. Queneau et Duchateau ont fourni un travail pour le premier numéro.

QUENEAU : Nous en reparlerons à Amboise (voir plus haut ou plus bas) ainsi que de la mort de Mouton.

Suit une longue discussion sur le mi-millénaire (à suivre). Aux dernières nouvelles, Blois, voire Chambord l’emportent sur Amboise.

De nombreux points n’ont pu être débattus : le mécano poétique (Lescure), la réforme du siècle, etc…

Prochaine réunion : Vendredi 29 octobre 1965, quelque part en France : Basque, 11, Université, 12h30.

Le S.P.

J.D.

DM-1 (60)

24 septembre 1965

Basque

FLL

JD

Renee AltergottEva LassalleNatalie BerkmanHélène Campaignolle

Chiara MainardiHélène Campaignolle

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque lacinia, tortor et auctor dictum, sem lorem molestie nibh, elementum elementum augue felis sit amet ex. Curabitur consequat lacus dolor; at congue nunc sagittis in. Donec semper mi enim, nec commodo nunc rutrum at. Praesent molestie turpis elit, non porttitor elit laoreet quis. Sed faucibus nisi eget laoreet vestibulum. Vivamus in quam quis lacus scelerisque tempus ut non massa. Sed faucibus massa id orci fringilla, quis accumsan justo luctus. Etiam dapibus libero nisi, at commodo est congue ut. Ut pellentesque, justo et tincidunt elementum, diam nibh finibus massa, a efficitur velit diam sed nisi. Nulla at risus gravida, condimentum sem in, cursus elit. Etiam eget mattis justo. Curabitur rhoncus, ipsum malesuada pulvinar sagittis; quam lacus ullamcorper elit, et scelerisque odio arcu a nisi. Etiam hendrerit pellentesque sapien, eu porttitor odio faucibus et.